Les autorisations administratives

Il faut donc être vigilant dès le départ d’un projet pour savoir si ce dernier va se situer dans le périmètre d’un bâtiment classé. En effet, selon la nature de l’autorisation administrative à obtenir, la durée d’instruction sera variable. Ainsi, une déclaration préalable, qui s’instruit sur une durée de 1 mois, passe à deux mois en zone protégée. Une demande de permis de construire qui s’instruit habituellement sur une durée de deux mois passe à six mois pour une zone classée.

L’insertion paysagère

Ainsi, parle-t-on plus d’insertion ou d’intégration ? L’insertion, dans son contexte « immigration », comprend une connotation plus avantageuse que le terme intégration, lequel induit une perte de l’identité originaire. Dans l’aspect architectural il en est un peu différemment, les deux termes se complètent et comme dirait l’architecte Philippe Madec dans le cadre du «colloque Architectures. Contexte et identités. Les défis du siècle nouveau à Brest» 2003: « Dans notre domaine, on s’en tient à l’hypothèse qu’une insertion réussie produit une architecture intégrée. »